Incarnation de la folie décadente, puissance abstraite aux envies meurtrières. Car la ville est tout et que tout est la ville. Venez découvrir une nouvelle forme de déicité malsaine et écrasante.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Aaron Lightbearer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aaron Lightbearer

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 06/11/2011

MessageSujet: Aaron Lightbearer   Lun 7 Nov - 23:16

AARON LIGHTBEARER

Grosse tête de dépressif n'est-ce pas?


  • Nom & prénom : Aaron LIGHTBEARER

  • Âge, poids, taille & profession :
    35 piges, 79 kg, 1m88, écrivain... en plein crise d'inspiration, Américain.

  • Physique :
    Oh le physique de ce brave type est bien la dernière chose dont il se soucie. Vous le verrez tantôt rasé, coiffé, bien sapé, tantôt le visage rongé par une barbe de trois jours, les cheveux en bataille et en train de se balader dans son appart' en sous-vêtements. Pour faire court: il est insouciant. Non pire: négligent.
    Mais soit, voyons tout cela un peu plus en détails. Les yeux, tout d'abord, car ne dit-on pas qu'il s'agit de la porte de l'âme? En tout cas cela semble vrai pour l'homme: ses mirettes semblent toujours lasses, fatiguées de cette vie, les paupières basses, parfois de simples fentes. Il y brille aussi une lueur tout juste discernable, comme une dernière étincelle d'espoir dans un océan de mélancolie. Un océan, oui, car ses yeux sont bleus. Pas le bleu d'une mer cependant, mais celui plus laiteux d'un ciel nuageux, celui de la brume qui se lève lors des tristes matins d'Automne. Ainsi son regard semble-t-il constamment voilé, lointain, et pourtant incroyablement clair et sagace.
    Passons au reste. Son nez... il est droit, et sans être une patate ni des plus fins. Sa bouche n'a pas de réelle particularité, sinon qu'elle ne s'est presque jamais étirée en un large et chaleureux sourire, au mieux un rictus railleur. Sa mâchoire est plutôt carrée, ses joues parfois presque creuses, ses pommettes... ce qu'il y a de plus commun. Quant à ses cheveux... ma foi généralement il arborera deux mèches partant du centre pour lui retomber sur le front, de part et d'autre. En revanche au réveil ou lorsque l'envie de se coiffer ne se fera pas ressentir -soit les trois quarts du temps-, c'en sera une foultitude qui voleront au gré du vent sur le haut de son visage.
    Enfin qu'avons-nous oublié? Son corps peut-être. Athlétique, plutôt grand, tonique mais très loin d'un Sylvester Stallone ou autre Arnold Schwarzenegger.

    Que reste-t-il? L'accoutrement peut-être?
    Rien de bien folichon de ce côté-là: polos, chemises et T-shirts noirs généralement. Aaron ne jure que par les jeans, chaussures en cuir et lunettes de soleil (oui, en cas de gueule de bois sévère, même la pénombre de Kyooki peut être de trop).
    Oh, et j'oubliais! Comme dit plus haut: les sous-vêtements lors des jours où le courage de mettre autre chose s'est... fait la malle. Ne parlons même pas des matins où les boxers eux-mêmes sont proscrits par son manque d'entrain!

  • Mental :
    Flegmatique. C'est ainsi que commence la psyché d'Aaron, c'est ainsi qu'elle finit. Essayez de le mettre en rogne, essayez de le faire pleurer, essayez de l'impressionner, essayez de l’émouvoir: vous vous heurterez à un immuable mur d'impassibilité. Quoiqu'il y ait bien-sûr quelques exceptions, telles la musique ou la nature mais... nous sommes dans une ville malheureusement.
    Les autres traits de la personnalité du pauvre hère sont ma foi assez sombres: souvent grossier, tout en gardant une pointe de raffinement, totalement je-m'en-foutiste, insolent, sarcastique. Très impulsif, il avance dans la vie comme au travers d'un songe brumeux, agissant par instinct, sans se préoccuper de ce qu'en penseront les autres.
    A ses yeux rien n'a vraiment de valeur si ce n'est la vie elle-même et le bien que les gens peuvent faire autour d'eux: l'altruisme, la générosité, l'amour, l'union. Cela peut paraître contradictoire pour quelqu'un d'aussi indifférent, mais prenons un exemple: il ne sera pas rare de voir Aaron donner les 500$ qui traîneront dans son portefeuille à un SDF rencontré au détour d'une ruelle.
    Un autre aspect de son caractère? La frivolité! Incapable de s'attacher très longtemps à une femme sans lui briser le cœur, il vogue de coups d'un soir en coups d'un soir... de gueules de bois en gueules de bois... et cette vie débauchée érode petit à petit son inspiration, son flux d'écriture. Oui voilà bien l'un des points les plus sensibles chez lui: l'angoisse de la page blanche. Quoique non, ne parlons pas d'angoisse, c'est un sentiment inconnu du joyeux drille. Mais le problème reste, et si son dernier best-seller lui a octroyé un train de vie des plus enviables, rien n'a pu sortir de sa caboche embrumée depuis plusieurs mois si ce n'est quelques pages hasardeuses et autres notes isolées.

    Dernier point, peut-être le seul rai de lumière dans sa vie nébuleuse: la musique! C'est bien-là l'unique chose au monde qui le fasse vibrer avec tant d'intensité! En tant que son, harmonie, langue, énergie! Grand féru de rock, si Kyooki reste bloqué en 1994, Aaron lui est définitivement enfermé dans les années 70-80 et ses groupes-phares.

  • Souvenirs :
    Aussi loin que remonte la mémoire du zigue (pas plus de 24h les lendemain de cuite donc), sa vie n'a toujours été que stupre, désillusion, décadence et autres perditions brumeuses. Il a bien souvent tenté de remonter la pente, oui, de s'acheter une conduite plutôt qu'une bouteille de whisky, et d'éviter les ennuis plutôt que les efforts... mais rien n'y fit. Aaron fut et restera un éternel dépravé.
    Ou... peut-être pas?


    Car voilà où la vie de ce pauvre gars devient intéressante. Bien sûr nous pourrions tergiverser 107 ans sur sa vie d'écrivain, de toutes ces années perdues dans les méandres fangeux de ses souvenirs confus, mais pour quoi faire au final? Car rien ne vaut véritablement d'être narré sur cet homme que sa lente remontée à la surface. Et il ne s'agit pas là de ses vains essais pour arrêter alcool, drogue et sexe sans lendemain, mais pour arrêter de rêver. Ou plutôt de cauchemarder.
    Dans la vie on peut distinguer deux sortes de personnes: les leaders d'un côté et les moutons qui les suivent aveuglément de l'autre. Et bien Aaron représente fièrement la troisième catégorie: celle des humains souverains, libres de toute entrave si ce n'est leur volonté et parfaitement indépendants, hermétiques à tout courant de pensée, à toute influence. C'est grâce à cela que ce simple quidam parvient à lentement déchirer le voile illusoire dressé devant ses yeux. L'événement en lui-même fut bref et des plus banals, un simple éclair de lucidité, celui qui frappe à l'improviste, au moment le plus inattendu, mais qui toujours a de lourdes conséquences.
    Une femme, car dans toutes les histoires il en faut bien une pour nous ramener à la raison, dormait paisiblement dans son lit. Ce devait être un matin d'été, bien avancé toutefois (enfin quand on est écrivain... quelle importance?), et Aaron l'observait tendrement, sans dire mot. Il était envahi par un sentiment très étrange: il la connaissait, et à la fois c'était à ses yeux une parfaite étrangère, comme si quelque chose essayait désespérément de la lui faire oublier pendant que son cerveau s'accrochait fermement aux dernières bribes de sa souvenance. Et plus il la regardait, plus ce sentiment qu'elle savait des choses, qu'elle était la clef d'une porte dont il ne saisissait pas encore la nature se faisait intense. Et tandis qu'il la quittait pour se chercher un petit remontant, il sentit comme une pression, comme l'appréhension d'un changement soudain passer alentours tel un coup de vent qu'on croirait avoir imaginé. Mû par l'intuition, il revint à sa chambre: rien. Oh, la fille n'avait pas simplement quitté l'endroit en quatrième vitesse, non, il n'y avait véritablement plus rien. L'espace d'un instant seulement, le néant, puis la pièce reparut, sensiblement changée, bien qu'Aaron n'aurait pu dire en quoi. Et soudain, alors qu'il allait enfin s'ouvrir à la vérité, la ville submergea l'étincelle de conscience qui menaçait d'embraser sa pensée sous les flots de l'oubli.
    Il ne le saurait probablement jamais, bien qu'il l'ait ressenti sur l'instant, mais cette fille était une Éveillée. Elle avait pu fuir juste avant une Synchronisation, et lui en avait été témoin, avant que tout ne soit brouillé dans son esprit.


    Mais depuis ce jour, l'écrivain menace à chaque instant de sortir de l'amer songe. Les doutes, le sentiment qu'il avait failli découvrir quelque chose d'extraordinaire, le rongent. Il s'en faudrait d'un rien désormais pour dissiper le peu de brume qui occulte encore son regard, du moindre phénomène troublant.
    Et ce phénomène viendra très bientôt.

  • Particularités :
    A venir une fois éveillé, mais étant donné la psyché du perso je pense qu'il s'agira de quelque chose en rapport avec la lumière, et qui effacera peu à peu son côté "matériel". Littéralement.

  • Éveil :
    A venir une fois éveillé.

  • Autre :
    Aaron aime beaucoup le whisky et les chewing-gum, il en a toujours un en bouche et dix autres en poche (On s'en tape je sais :D).

_________________
  • Histoire :
    A venir.

_________________
  • Un petit mot du joueur ? :
    Une p'tite devinette oui: de quel personnage de fiction est en grande partie inspiré Aaron? (non éveillé) :]
    Et sinon, je préfère éveiller le perso par rp, ça laisse plus de place à l'imprévu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord milk
Admin
avatar

Messages : 364
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Aaron Lightbearer   Lun 7 Nov - 23:31

[Validé pour ne pas te faire perdre de temps, mais j'éditerais demain soir pour les quelques commentaires que je ne manquerais pas de faire sur cette jolie fiche. Rien de spécial à reprocher cependant il me semble, donc tu es libre. (: ]

_________________
PNJs à votre service : Kyooki / Les Anciens / Lyse Stine / David Marxen / Jane Rosenberg / Denwa' / Anicia Helner / L'étranger

Personnages normaux : Jason Vallini
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kyooki.forumsactifs.net
Aaron Lightbearer

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 06/11/2011

MessageSujet: Re: Aaron Lightbearer   Lun 7 Nov - 23:46

Merci beaucoup Milk, je vais poster une demande de rp et je changerai les points qui coincent demain quand tu auras commenté :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord milk
Admin
avatar

Messages : 364
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Aaron Lightbearer   Mar 8 Nov - 18:47

Pas d'édit, une tite réponse fera l'affaire.

Donc finalement j'ai pas vraiment de reproches à te faire hein. Déjà j'trouve l'image bien choisie et le choix que tu as fais au niveau des couleurs plutôt bon, ça change et ça colore sans que ça soit flashy. (DESIGN APPROVED !)

Le physique et le mental sont sympathique, et c'est assez fluide. La seule chose que je trouve un peu dommage c'est qu'on ne se concentre vraiment que sur son côté insouciant et dépravé, du coup il reste encore très flou en dehors de ce trait très prononcé. (Même si découvrir un personnage par ses RPs peut aussi être très sympathique.)

Au niveau des souvenirs finalement on a pas grand chose sur sa vie passé, mais ce n'est pas indispensable et ce qu'on a est assez intéressant. Donc c'est très bien aussi. (Même si les quelques dernières lignes après son éveil devront être éditées pour conserver une fiche cohérente.)

Seul truc qui me dérange un peu : Le fait que tu évoques une possible particularité en rapport avec la lumière. Il y a pas plus de chances que ta particularité ait un lien du genre si tu t'appelles Lightquelquechose que Billy Bob. Donc ça fait un peu hasard/cliché. Mais au pire c'est pas bien grave, le principal c'est que la particularité soit intéressante.

(Par contre t'aurais pas du pouvoir répondre avec ton personnage ici, normalement c'est le compte joueur. Mais j'ai chié dans les permissions donc tu pouvais pas savoir, c'corrigé.)

Bref, voila voila, c'est tout ce que j'avais à dire, j'ai hâte de voir comment va évoluer ce charmant personnage.

(Pour ta devinette, personnellement, je sèche. Quelqu'un avec de la culture dans le coin ?)

_________________
PNJs à votre service : Kyooki / Les Anciens / Lyse Stine / David Marxen / Jane Rosenberg / Denwa' / Anicia Helner / L'étranger

Personnages normaux : Jason Vallini
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kyooki.forumsactifs.net
Gefarlich

avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: Aaron Lightbearer   Ven 11 Nov - 13:56

Lord milk a écrit:
(Pour ta devinette, personnellement, je sèche. Quelqu'un avec de la culture dans le coin ?)
(Non.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mista Smith

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 05/11/2011
Age : 24
Localisation : A gauche de ta droite.

MessageSujet: Re: Aaron Lightbearer   Lun 14 Nov - 22:06

Ben déjà merci pour la critique! :)
Et exact j'aurais dû mieux décrire l'autre aspect de sa personnalité, mais pour l'instant c'est encore lointain, un simple bourgeon, de temps en temps ça ressurgit mais pour l'instant il est dominé par son côté plus insouciant.
Les souvenir aussi j'avoue avoir en même temps fait exprès, et en même temps être un gros flemmard. Mais pour le côté "fait exprès", c'est parce que lui-même n'a pas vraiment de souvenir, tout lui semble mêlé, brouillé, incertain, il a l'impression de revivre toujours la même routine de décadence sans réel événement spécial (si ce n'est le dernier) donc c'était un peu le but recherché (mais oui, je suis aussi une grosse feignasse).
Le coup de la lumière en fait c'est venu après justement, quand j'ai cherché une idée de particularité mes yeux sont repassés sur son nom j'me suis dit "allez tiens un truc avec la lumière". Et là, manque de bol, j'avais plus le courage de changer son nom de famille :/
Autant pour moi pour le compte perso j'étais pas au jus je referai plus la bourde.

Et pour la devinette-> Hank Moody de la série Californication :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aaron Lightbearer   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aaron Lightbearer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The third temptation [Aaron]
» Aaron Ekblad
» Aaron Howell [REPRIS] ~ Gryffondor (7e année)
» Jake Aaron Buckley
» Aaron de Nagan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kyooki : La Ville-Mère :: Au commencement (1/3) :: Présentations :: Compte "Eveillés"-
Sauter vers: