Incarnation de la folie décadente, puissance abstraite aux envies meurtrières. Car la ville est tout et que tout est la ville. Venez découvrir une nouvelle forme de déicité malsaine et écrasante.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Session d'écriture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Gefarlich

avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: Session d'écriture   Jeu 23 Aoû - 14:44

Le résultat peut être intéressant. J'attends ça impatiemment. /-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Teik

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 17/10/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Session d'écriture   Mar 5 Fév - 17:28

« La vie est un papillon éphémère arborant les ailes du paradoxe… »

_______________

Rien…

Rien : le néant, aucun son, aucune vision, qui ne vienne troubler mes pensées…

Et ce depuis que je suis dans ce monde. Seules quelques sensations au toucher peuvent m’atteindre, ou encore l’odeur présente dans l’air ambiant. Oui, je suis sourd, aveugle et muet. Depuis ma naissance je ne ressens qu’une partie de ce que vous ressentez. Je sens quand l’eau coule dans ma gorge, je sens lorsqu’on me fait mal, je sens que je suis en train de me déplacer, que j’ai l’équilibre, je sens toutes ces choses qui m’indiquent que j’existe bel et bien, même si mon monde n’est pas le même que le vôtre, j’existe. J’ai appris à communiquer grâce au toucher, une des facultés que l’on ne m’a pas enlevées. Ce fut long, très long, d’apprendre à ressentir, puis, d’apprendre à reconnaitre, et enfin d’apprendre à communiquer. Un petit exemple : Comment savoir que l’eau que je bois est la même qui me sert à me laver les mains ou le corps ? Puisque pour moi ces deux situations sont bien distinctes, et qu’il n’y a aucun intérêt à faire le rapprochement entre elles deux. Me faire apprendre un mot, cela n’était pas dur, mais la difficulté était tout autre quand il s’agissait d’un concept… Comment décrire un paysage à quelqu’un qui ne voit pas ? Comment faire parvenir la musicalité d’une œuvre aux oreilles d’un sourd…

Mais aujourd’hui c’est le grand jour : Celui ou la chrysalide devient papillon, celui ou je pourrai pleinement exister en ce monde, ou je pourrai entendre, écouter, ouïr, ou bien voir, remarquer, admirer ou distinguer, ainsi que partager ce dont j’ai envie, juste en émettant de simple sons avec ma bouche, simples plaisirs auxquels les hommes ne s’attachent pas assez, desquels ils semblent presque se lasser. Ce jour est venu : le 4 mars 2043, ou la vie pourra me faire recouvrer mes sens. Oui, cette chance n’a pas été accordée à tous… Helen Keller ne l’a pas eue… Mais, en ces temps, je ne peux refuser cette offre que l’on me fait, ce don, ce don divino-scientifique que l’on m’octroie, tel un cadeau que je ne mérite peut-être pas, mais qui ne peut se refuser sans faire polémique… Le tournant de ma vie, la fin de cette route rectiligne sur laquelle j’erre seule depuis déjà plus de 2 décennies…

________________

Le lendemain, dans le journal numérisé du samedi 5 mars 2043…

Une pensée pour M. F Gills, qui s’est éteint hier, en fin d’après-midi, dans sa chambre d’hôpital, après avoir suivi une opération ayant pour vocation de lui redonner certains de ses sens. L’homme serait décédé d’un arrêt brutal et définitif de certaines zones du cerveau indispensables à toute vie. Les scientifiques et médecins présents lors de l’évènement penchent pour une thèse jusqu’alors inconnue : L’overdose sensorielle. Celle-ci pourrait être déclenchée à la suite d’une surabondance de données transmises en direction de l’encéphale, provoquant un engorgement létal.


***************************************************************
> Voilà ce que ce thème m'inspirait (même si cela reste peut-être un peu dans le glauque, dans une certaine mesure). J'aurais peut-être dû plus développer mais mes connaissances dans le domaine du cerveau, des terminaisons nerveuses restent limitées. =/

j'espère que tu n'es pas trop enragé que je t'ai pris le thème Milk', mais je crois qu je te l'avais dit il y a de cela un petit moment déjà. x)

Le prochain thème sera : C'est dans la boîte !
A vos claviers ! =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord milk
Admin
avatar

Messages : 364
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Session d'écriture   Mar 5 Fév - 22:33

Haha, super celui sur la Chrysalide, j'ai pas capté au début, mais c'est écrit pour ça non ? ;)

Bonne idée l'OD sensorielle !

Allez, sur le thème "C'est dans la boite" :

"C'est dans la boîte, elle est fermée, à vie, c'est fini.
Ses quatres murs cartonnés montent, comme ceux de l'appart miteux où tu crèches. Ta boîte à toi c'est un cercueil cinq étoiles, avec les parois qui vibrent au rythme de tes battements de cœur. Ce que tu manges c'est un tas d'immondices avec une cerise de bonheur. Ta boîte brûle et tu fonds avec. C'est un message de détresse qui n'arrivera jamais. Ton kiff ça serait un sauna plein de deux pièces mais tout ce que t'auras c'est une baignoire pas trop dégueulasse dans laquelle t'astiquer en oubliant le gamin que t'étais. La bouffe en boîte c'est inhumain, mais on en mange parce qu'on aime pouvoir les ranger, les compter, les ouvrir.
C'est la nuit qui tombe, tu t'en fous parce que dans ta boîte il fait toujours sombre, tu n'as pas d'ombre. Violence violence, il t'en faudra si tu veux tomber les murs, il faut pouvoir péter un câble.
Ébouriffé, les poings serrés tu ne te ressembles pas. Défoncé, tu sens les serpents joueurs qui caressent ta boîte. Ils t'appellent et tu martèles les murs de ta cellule. Meurs, seul et triste. Ils iront frotter ailleurs.
Que Dieu t'aime ou te déteste qu'est ce que ça peut te foutre ? Il en sait aussi peu sur toi que tu n'en sais sur lui, il ne t'aidera pas. Qu'est ce qu'il te faut pour tenir sur tes pieds putain ? On a jamais assez de béquilles pour fuir, mais c'est seul qu'on avance. Alors qu'est ce que t'attends pour les péter ses murs de merde qui t'empêchent de respirer. Tes poumons sont vides. Pleure. Les larmes sur tes joues brûlent et leur fumée emplit doucement la pièce, quand tu ne verras plus rien tu sauras qu'il est trop tard. Une transe éternelle qu'on appelle mort mais qui rapproche les âmes. Ça change de la vie. Dans ses boîtes superposés tu ne connais personne et ta gueule on s'en tape, qui te viendra en aide si tu hurles mec ? Moi je viendrais, quitte à niquer les murs de ceux qui chialent entre nous. Vas y, hurle.
Humains vous me plaisez avec vos regrets et vos aigreurs. Cru je vous chope et vous admire. Foi mystique, une image de la vie délicieuse. Mignons et drôles, belles et douces. Sans jamais comprendre, on peut rêver. La curiosité me fait ouvrir, le dégout refermer, et l'idiotie recommencer. Vous. J'ai les mains détruites, elles ont le sens du devoir, celui des Américains enlisés dans la jungle Vietnamienne. Post-traumatique c'est l'explosion de fumée sur une chanson niaise à en vomir. La vérité c'est que non tu n'es pas observé, le système crée par ton inaction s'en contrecarre de ce que tu peux penser et il a raison.

J'ai changé d'avis, si tu hurles tu seras seul. Crève."

------------------------------

Je sais, c'est incompréhensible, mais j'ai écrit ça dans des conditions... Particulières... Enfin au moins il plait à Teik !

Prochain thème : "Le feu, c'est contre nature."

_________________
PNJs à votre service : Kyooki / Les Anciens / Lyse Stine / David Marxen / Jane Rosenberg / Denwa' / Anicia Helner / L'étranger

Personnages normaux : Jason Vallini
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kyooki.forumsactifs.net
Cofee

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 16/10/2011
Age : 22
Localisation : Quelque part dans le brouillard...

MessageSujet: Re: Session d'écriture   Mer 6 Fév - 10:46

Je ne trouve pas ton texte si obscur que cela...et j'aime plutôt même si ça m'a un peu mis une claque de lire ça dans mon état d'esprit xD Bref!!!
______________________________________________________________________________________

"Le feu, c'est contre nature."


Il n'a plus d'endroit où aller.
Les quelques personnes sur qui il a cru pouvoir compter se sont finalement révélées fourbes, cruelles, malsaines ou tout simplement lâches.
Dans sa tête les choses se mélangent; Souvenirs confus d'une enfance heureuse, parfums de quelques beautés féminines de passage, le bruit de la pluie sur la fenêtre...
Maintenant il a froid.
Il a peur.
Les aboiements des chiens semblent se faire plus lointain mais il entend encore les cris de ses poursuivants.
Pourquoi?
Ils s'acharnent. Ils le veulent. Et de préférence, mort.
Il chute.
Essoufflé, hagard, il regarde vivement autour de lui, le regard brillant, la sueur dégoulinant lentement dans son dos. Son coeur semble entraîné dans une danse diaboliquement rapide. Dans sa tête, le même mélange de sensations que tout à l'heure.
Le triton sonne, accord dissonant à vous faire hérisser les cheveux sur la tête.
Les images affluent à un rythme effréné.
Le feu.
La mort de sa femme.
Sa fille.
L'horreur dans le regard des gens.
Il se relève. Dans moins de cinq minutes ils l'auront rejoint.
Il est fatigué.
Il ne veut plus se battre.
Il regarde ses mains avec dégoût. Elles semblent illuminés d'une étrange lueur.
Rageusement, il écrase son poing contre l'arbre le plus proche.
Légère étincelle.
Il n'a jamais voulu tout ça. Ils n'auraient jamais dû apercevoir la vérité.
Un monstre.
Un putain de meurtrier.
Il n'est plus que ça à leurs yeux.
Il se retourne.
Il fera face.

----------------------------------------------------------
Il est seul. La forêt est de nouveau silencieuse.
Des corps à demi brûlés jonchent le sol de façon artistiquement morbide.
Les visages à demi fondu leurs donnent un air de damnés tout droit sorti de l'enfer de Dante.
La fumée s'échappe lentement de ses mains.
Peu de temps avant c'étaient des flammes.
Il reprends sa marche.
Une petite voix lui revient alors, vestige du passé.
"Papa tu me montres ta magie où tu fais des flammes avec les mains??"
Il sourit tristement.
"Contre nature? Ca veut dire quoi? Eh ben si papa est contre-nature, c'est le feu lui même qui est contre nature!!!!"
Il rit nerveusement.
Il faut continuer ...
Il n'a plus d'endroits où aller.

____________________________________________________________________________________


P****N mais c'est abominable de voir son texte s'effacer et de tout reprendre à zéroooo!
Le triton est également appelé "accord du diable"!
Et oui "artistiquement morbide" ne se dit pas.
Bref j'espère que ce n'est pas trop brouillon!
Prochain thème; "Muse sanglante"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Teik

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 17/10/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Session d'écriture   Ven 8 Fév - 14:57

Cofee > Moi qui croyais que j'étais le seul à pouvoir t'en mettre :p. Non mais je comprends, c'est parce qu'il "claque" le texte de Milk' . :-°

Comme tu le dis Milk', je l'ai vraiment apprécié ce texte, mais j'étais également dans des conditions... Particulières =).

Ton texte était cool aussi Cofee. Je dois avouer que le sujet - qui ne m'inspirait pas trop - à été joliment traité, et de manière originale. La façon dont le texte est narré ainsi que la mise en page sont toutes deux intéressantes. Le résultat est franchement sympa ! =)

Pour le thème suivant, j'ai quelques bribes d'histoire, mais je vais faire passer le RP avec Kira en priorité, mais là aussi y a moyen de bien se faire plaisir. ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Session d'écriture   

Revenir en haut Aller en bas
 
Session d'écriture
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Débat : Votre rythme d'écriture
» Session time out...
» En cours d'écriture Boule Scintillante | Chaton => Iris
» Event IV : La Poursuite des Utopies - Deuxième Session !
» Une écriture pour le Rohan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kyooki : La Ville-Mère :: Les coulisses de la ville... (3/3) :: Partage :: Créations-
Sauter vers: