Incarnation de la folie décadente, puissance abstraite aux envies meurtrières. Car la ville est tout et que tout est la ville. Venez découvrir une nouvelle forme de déicité malsaine et écrasante.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Wilhelm Streiff

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wilhelm Streiff

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 17/02/2013
Localisation : Dans une ruelle sombre

MessageSujet: Wilhelm Streiff   Dim 17 Fév - 15:22

Wilhelm Streiff



    Nom & prénom : Wilhelm Streiff

    Âge, poids, taille & profession :
    Agé de 28 ans, 85 kilos, 1m 86, Chômeur, né de père allemand et de mère américaine.

    Physique :

    Wilhelm est un homme qui a du mal à se démarquer depuis son passage à l’âge adulte. Il se qualifierait lui-même comme quelqu’un de plutôt banal. Grand mais pas de taille exceptionnel, un poids ni trop élevé ni trop bas, un visage sans signe distinctif, il est de ces gens qui se fondent dans la masse.
    Ce n’est pourtant pas faute d’avoir essayé de changer tout cela. De longs entraînements à la salle de sport n’ont finalement réussi qu’à lui donner une musculature satisfaisante…enfin …disons moyenne.
    Depuis l’adolescence, Wilhelm se cherche comme on pourrait dire. Il est passé par à peu près tous les courants vestimentaires possibles et imaginables. Mais il semblerait que rien ne lui corresponde réellement car ces dernières années, il ne fait qu’arborer de vieux tee-shirts dégueulasses de groupes démodées et des jeans délavés et troués depuis longtemps. Sa mère a fréquemment pitié de lui et tente de renouveler cette garde robe digne d’une mauvaise émission de relooking mais rien n’y fait ; comme on dit, le naturel revient au galop.
    Constamment mal rasé, alternant régulièrement entre barbe de trois jours et vraie barbe de Robinson Crusoé, son visage a au moins l’avantage d’une peau parfaite et douce au touché. Visage plutôt fin d’ailleurs, encadré par des cheveux bruns mi-long. Le coiffeur ne l’a pas vu depuis fort longtemps. Enfant, il n’était pas rare qu’on le confonde avec une petite fille. Ses yeux sont tout ce qu’il y a de plus normal. D’un brun boueux, on ne peut pas dire qu’ils respirent l’intelligence ou la détermination contrairement à ceux de son père.
    Il n’en a pas toujours été ainsi. Mais maintenant Wilhelm est un homme qui a parfois du mal à trouver sa place, à se démarquer de ses semblables, et cela transparaît dans son apparence physique.


    Souvenirs :
    Petit, Wilhelm était de ces enfants à qui l’on prédit un grand avenir. Plutôt populaire, aussi bien auprès des filles que des garçons, il n’avait pas tardé à monter sa propre petite bande d’amis dont il était en quelque sorte le noyau.
    Naturellement doué pour les études, il n’en oubliait pas pour autant de s’amuser et aimait à traîner dans les parcs armé de quelques bières volés à l’épicier du coin. C’était une belle époque. Avec les filles c’était plutôt facile. Ne pas se prendre la tête c’était son credo. Pourquoi prendre au sérieux une relation avec quelqu’un qu’on ne reverrait plus une fois le lycée passé après tout ?
    Il s’était mis à la guitare aussi. Il paraissait que c’était le plan infaillible pour paraître plus cool. Il s’est vite découragé en apercevant des gens plus doués et plus motivés que lui. Ce fut pareil pour beaucoup de ses passions éphémères
    Mais les choses ont changés. Les gens évoluent. Lui il a eue du mal à s’adapter, comme si les choses allaient trop vite pour lui. Ses amis ont finis par se caser, certains ont eue des enfants… Il a abandonné ses études sur un coup de tête. Il n’a pas tardé à regretter. Il déposait des CV sans grande conviction, surtout pour faire plaisir à ses parents et avoir bonne conscience au fond. Les jours se ressemblaient. La même routine. Il était devenu le connard moyen qu’il ne voulait surtout pas devenir. Un vulgaire parasite vivant au crochet de ses parents.
    Il n’avait plus de motivations pour rien. Finalement il avait accepté cet état ou il finissait même par se plaire. Il suffisait simplement de promettre des choses qu’il ne ferait jamais à ses parents pour que ceux-ci attendent naïvement sans lui faire trop de reproches. Après tout il y a beaucoup de gens qui vivent chez leurs parents à 28 ans non ? Il faut laisser le temps faire son œuvre. Voilà pourquoi Wilhelm avait fini par ne plus faire de réels efforts et attendre que la vie passe.




    Éveil :

    Les choses s’étaient faîtes progressivement. De petits changements étaient survenus dans la vie du jeune homme, au début trop infime pour qu’il y fasse vraiment attention. Les céréales que sa mère achetait avaient changés de goût, son dentifrice de couleur, sa montre avançait trop rapidement, le fleuriste du coin de la rue avait disparu… Rien d’assez trépidant pour le sortir de sa pseudo léthargie.
    Mais les choses avaient empiré. Ses parents n’étaient plus les mêmes avec lui. Alors que sa mère avait pris l’habitude de lui passer tout ce qu’il voulait et de le soutenir dans son trop peu d’effort, elle avait commencé à ne plus faire attention à lui, se contentant de lui apporter à manger et de deux trois formules de politesse. Son père lui adressait à peine la parole. D’abord un brin décontenancé, il avait fini par laisser la situation en l’état. Pas envie de s’attirer des ennuis et de finir à la porte en provoquant un conflit.
    Il n’y eut finalement pas besoin d’en arriver là. Le matin de son anniversaire, alors qu’il allait chercher le courrier, il fut pris d’une violente nausée qui le laissa haletant et étourdi dans le hall d’entrée. Au bout de quelques minutes, après s’être essuyé la bouche dans un geste peu hygiénique, il remonta. Il ne put contenir sa surprise en entrant et en voyant son père et sa mère attablés avec une charmante jeune fille.

    « Qui est-ce ? demanda t’il, perplexe
    -Voyons Will… Cesse tes blagues ridicules quand ta sœur est là. »
    Il n’avait jamais eue de sœur. Il n’avait même jamais vue cette fille de sa vie. Il tenta par tout les moyens de le faire comprendre à ses parents mais ceux-ci demeuraient hermétiques à ses explications. Mal à l’aise, perdu, il s’était enfermé dans sa chambre. Son ancienne chambre. Le décor était différent. La décoration était légère, féminine et studieuse. Tout comme la jeune fille qui semblait prendre sa place dans la cuisine. Il sortit en trombe, prenant juste un manteau, perdu et ne sachant pas où trouver réconfort ou réponses. Une mauvaise blague..Ca ne pouvait être que ça… mais comment expliquer la chambre, cette fille, le comportement de ses parents ?

    Après avoir déambulé dans un square voisin, il avait tenté de rentrer. Il n’y était jamais parvenu. Son logis ne semblait plus se trouver là ou il l’avait laissé. Et même les rues lui semblaient étrangères. Convaincu de vivre un cauchemar, il s’était mis en quête de quelqu’un qui pourrait l’aider à se réveiller. Mais il demeura seul. Après des jours à déambuler comme une âme en peine, il avait perdu tout espoir. Tout lui semblait hostile et menaçant. Alors il tenta d’en finir.
    Mais il ne savait pas que quelque chose s’était développé en lui, l’empêchant de commettre l’irréparable.


    Particularités :
    Lorsque Wilhelm décida de mettre fin à ses jours, il employa une méthode assez radicale. Après avoir volé un rasoir dans un petit supermarché, il s’isola loin de tout et se coupa les veines. Fatigué par son errance, il finit par s’endormir, laissant le sang s’échapper de son corps.
    Il se réveilla une heure plus tard, à son grand étonnement.
    Le rasoir toujours à la main, il regarda ses poignets. Rien. Pas une seule cicatrice. Pourtant le sol était couvert de sang. Se relevant en vacillant il regarda le ciel nuageux et sombre.
    Tout ceci était bien ironique…
    Il fallait se rendre à l’évidence.. après avoir loupé sa vie, il semblait que quelque chose l’empêchait de rater son suicide. Il essaya plusieurs fois mais avec le même résultat. Il lui était devenu impossible de se blesser lui-même.


    Mental :

    Avant l’éveil, Wilhelm était le genre de garçon a ne pas tenir ses engagements et ses résolutions. Discret, flemmard et ayant perdu la fougue de sa jeunesse, il se définissait lui-même comme ce garçon moyen peu intéressant. Montrant assez peu ses sentiments, il avait fini par perdre de vue la plupart de ses amis. Et au final il avait fini par ne plus s’en soucier, voyant de temps en temps des vieux amis, ceux qui ne l’avaient pas laissé tomber..
    Le réveil fut malgré tout assez violent pour lui. Toutes les certitudes sur lesquels il avait construit sa vie avaient finis par voler en éclat. Même pour lui ça faisait beaucoup. Beaucoup trop. D’où la tentative désespérée de fuir à travers le suicide.


    Après la découverte de sa particularité vint l’espoir secret de changer les choses. De faire de cette malédiction quelque chose d’utile. De changer.
    Dans sa tête résonnait les bribes d’un texte lu il y avait longtemps. ;
    “On m’avait catalogué “Produit Raté”… Un simple déchet, un bout de viande sans valeur.. C’était pour ça que je devais sortir de là.
    Pour trouver quelque chose.
    Pour savoir pourquoi j’étais né.
    Finalement ce monde était comme moi…un produit raté.
    Quand j’aurais ce bric-à-brac en main, qu’est ce que j’en ferais ? ”




    _________________

    Histoire :
    A venir..

    _________________


    Un petit mot du joueur ? :
Nan. Je ne suis pas habitué aux persos masculins… Donc ne vous étonnez pas si Wilhelm a un comportement peu viril huhu ! J’avais peur que ce prénom soit pris…j’aime tellement ce prénom…Bref ! Pour la section souvenir j’écoutais une musique qui lui collait plutôt bien…je trouve ça triste de penser avoir raté sa vie si jeune… Il est toujours temps de se ressaisir ! *s’en va repeindre le monde en couleur avec un petit pinceau *
J'attends de l'aide pour trouver un avatar é_è!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord milk
Admin
avatar

Messages : 364
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Wilhelm Streiff   Dim 17 Fév - 23:17

Pom pom pom... Mais c'est un beau branleur que nous avons là !

J'aime bien la façon que tu as de raconter les choses, c'est beau, c'est simple. Pas de problèmes particuliers avec celui là donc je valide, amuse toi bien avec.

Effectivement l'avatar fait un peu trop beau gosse par rapport à ce que tu décris, mais malheureusement je n'ai rien à te propose donc... Courage !

_________________
PNJs à votre service : Kyooki / Les Anciens / Lyse Stine / David Marxen / Jane Rosenberg / Denwa' / Anicia Helner / L'étranger

Personnages normaux : Jason Vallini
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kyooki.forumsactifs.net
Somebody

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 16/10/2011

MessageSujet: Re: Wilhelm Streiff   Mar 19 Fév - 17:26

Sympa comme personnage. Très humain. Si je ne fais pas attention, il pourrait presque me correspondre à l'avenir --'

Tu ne dis pas qui tu es, j'en déduis que tu es Teik vu que Milk n'a pas bronché ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord milk
Admin
avatar

Messages : 364
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Wilhelm Streiff   Mar 19 Fév - 17:30

Perdu, c'est Cofee ! Pensez à éditer vos signatures pour qu'on sache qui joue tel ou tel personnage !

_________________
PNJs à votre service : Kyooki / Les Anciens / Lyse Stine / David Marxen / Jane Rosenberg / Denwa' / Anicia Helner / L'étranger

Personnages normaux : Jason Vallini
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kyooki.forumsactifs.net
Cofee

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 16/10/2011
Age : 22
Localisation : Quelque part dans le brouillard...

MessageSujet: Re: Wilhelm Streiff   Mar 19 Fév - 18:34

Ah ah! J'avais oublié ^^' merci de m'y avoir fait penser!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Wilhelm Streiff   

Revenir en haut Aller en bas
 
Wilhelm Streiff
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le cri Wilhelm
» Scène de ménage légendaire (pv: wilhelm)
» Fermeture de la Chaumière UNE HONTE !!!
» Bordel, tu m'emmerdes là, je veux partir ! || Wilhelm L. Hartmann.
» Parce que les amis ça sert lorsqu'on a des ennuis [ Wilhelm Murnau ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kyooki : La Ville-Mère :: Au commencement (1/3) :: Présentations :: Compte "Eveillés"-
Sauter vers: