Incarnation de la folie décadente, puissance abstraite aux envies meurtrières. Car la ville est tout et que tout est la ville. Venez découvrir une nouvelle forme de déicité malsaine et écrasante.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chris Stein

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chris Stein

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 12/04/2012

MessageSujet: Chris Stein   Jeu 12 Avr - 17:38

Chris Stein



    Nom & prénom : CHRISTOFER (CHRIS) STEIN

    Âge, poids, taille & profession :
    27 ANS, 76 KILOS, 1 MÈTRE 76 CENTIMÈTRE, CRIMINEL, AMERICAIN.

    Physique :

    Les pieds négligemment posés sur la table, Chris regardait son interlocuteur d'un air apparemment attentif. Difficile de véritablement en juger, la moitié inférieure de son visage était dissimulée sous d'épaisses bandes de tissus dont les extrémités pendent dans son dos.Impossible de voir sa bouche ou la moindre de ses mimiques.

    Le reste de son visage n'était pas forcément des plus agréables à voir : sous ses yeux bleus sombres se dessinaient d'énormes cernes noirs, semblant renfoncer chaque oeil dans son orbite et ses cheveux blonds, coupés de façon très approximatives augmentaient encore cette impression de manque de sommeil.

    Le reste de sa personne, assez paradoxalement, semblait présenter une personne débordante d'énergie, vive et vigoureuse. Le tout était habillé d'une simple chemise blanche, en soie, et d'un pantalon noir d'une coupe simple, mais esthétique. Dernier détail, un chapelet, vieux souvenir de famille, pendait à son cou.

    A la main, il avait un pistolet, un bon vieux colt .45. Chargé, bien entendu.

    Lorsqu'il se mit à parler, Chris avait une voix pâteuse, à l'articulation compliquée, certains mots étant très malaisés à comprendre.

    Mental :

    "J'ai faim."

    Chris avait toujours faim,c'était l'un des effets de sa particularité. Il s'en plaignait volontiers lorsque cela lui semblait insoutenable, c'est à dire la plupart du temps. Il grignotait donc à peu près tout ce qui lui tombait sous la main, dès qu'il en avait l'occasion.

    Cette faim n'était d'ailleurs pas que physique : l'envie était ce qui dirigeait Stein. Envie de tout, de tout avoir. Envie de pouvoir, de diriger. Envie de redevenir ce qu'il était avant : le chef d'un gang, d'une meute. Et, pourquoi pas, de toute la ville ?

    Combinées au manque de sommeil et à sa condition d'éveillé, ces faims différentes eurent un effet désastreux sur le mental de Chris. Sa folie, complète et totale, se manifeste de bien des façon, toutes tournant autour d'une pensées unique : il est destiné à devenir maître de Kyooki, à la contrôler totalement. Jusqu'à ce qu'il en arrive là, la ville n'est pour lui qu'un immense terrain de jeu, où le moindre de ses actes sera, de toute façon, modifié par une synchronisation. Alors, pourquoi se priver ? Pourquoi ne pas tuer ceux qui nous gênent, voler ce qu'il nous manque lorsque l'on sait que pour une grande partie de la ville, cet acte sera oublié, effacé des mémoires et modifié dès le lendemain ? Kyooki n'est pas un enfer pour lui, c'est une plaine de jeu. Dangereuse, certes, mais ô combien amusante.

    Conséquence de tout cela, la vie humaine, qui n'avait déjà qu'une valeur toute relative à ses yeux avant son réveil, n'en n'avait dès lors plus la moindre aux yeux de Chris. Tuer pour se simplifier la vie, pour démontrer une idée ou pour se nourrir ( le cannibalisme n'étant pas le moins du monde exclut à ses yeux) ne le dérangeait guère.


    Souvenirs :

    De son arme, Chris fit signe à l'homme debout en face de lui de s'assoir. Ce dernier s'exécuta, tremblant et attendit la suite, en se demandant ce que cet inconnu, armé et effrayant pouvait lui vouloir.

    " Bien. Maintenant, tu m'écoutes et tu la fermes. Si tu as le malheur de l'ouvrir, je t'explose un genou. Ce que je vais raconter te concerne, même si tu t'en souviens pas, alors écoute attentivement.

    J'm'appelle Christofer Stein. Chris. A la base, les premiers Stein étaient Allemands, et on a gardé l'habitude des noms germaniques. Mais ça, tu t'en fous. J'suis né ici, dans cette p'tain de ville dont j'arrive même pas à me souvenir du nom. Dingue hein ? J'suis né ici et j'y ai passé mon enfance. J'te passe les détails, t'en as sans doute rien à battre.

    A treize ans, mes parents on retrouvé un paquet de Marie-Jeanne dans ma chambre. Il était pas à moi,je le gardais pour un pote, mais y z'ont rien voulu savoir. Ils m'ont foutu dehors, à la rue. Avec interdiction de revenir. J'étais plus leur fils et toutes les conneries habituelles. J'me demande s'ils s'en souviennent tient.

    C'est là que j't'ai rencontré, PJ. T'avais dix-huit à ce moment-là, et t'étais dans le même état que moi. J'vois que tu me crois pas. Rien à foutre que tu t'en souviennes pas. Moi j'sais que c'est vrai. Tu m'as appris à survivre dans la rue et à m'démerder tout seul. Sans toi, j'aurai crevé à ce moment là, ça fait pas un doute.

    C'est toi aussi qui m'a présenté au Black Roses. C'était un gang. C'était le gang. Celui de cette ville, celui qui tenait tout les petits revendeurs, dealeurs et voleurs dans la paume de sa main. Celui à qui tout le monde devait rendre des comptes. Du moins, c'est ce qu'on croyait hein ? J'me demande maintenant si même ça c'est pas une invention.

    J'te passe les détails suivants. Faut juste que tu sache qu'on est rentré dans le groupe et qu'on a gravi les échelons. Quand j'ai eu vingt-trois ans, le chef a claqué, dans une bagarre. C'était pas beau à voir mais ça a eu un avantage : j'ai pris sa place. Et j't'ai pris comme bras droit.

    Particularités :

    Et c'est là que cette saloperie a commencé!"

    Chris tira brusquement sur les bandages couvrant sa figure et dévoila le bas de son visage. Lorsqu'on parle de sourire jusqu’aux oreilles, il s'agit, la plupart du temps, d'une image. Pas chez Stein. Sa bouche était énorme et s'ouvrait d'une oreille à l'autre, fendant son visage en deux. Des filins de chair se tendaient à quelques endroits afin de maintenir les deux mâchoires en une seule pièce. Deux rangées de dents couvraient la totalité de cette ligne sanglantes, une sur la mâchoire supérieure, une sur l'inférieure, arrivant à un total de 158 dents. La vision du tout était horrible.

    Lorsqu'il parlait, Chris gardait ses mâchoires fermées et tentait de ne faire bouger que le bout de ses lèvres. Qu'il parvienne à s'exprimer malgré tout était extraordinaire, ses petits soucis de prononciation étant dès lors beaucoup plus explicables.

    " Et ça, ce n'est que la partie visible. Apparemment, mon corps absorbe tout ce que j'avale beaucoup trop vite. Ce qui fait que j'ai toujours faim, quoi que je fasse. Quoi que je mange. Je brûle mes graisses en continu, je suis toujours débordant d'énergie mais, du coup, je suis incapable de dormir.Ca fait deux semaines que je n'ai plus fermé l'oeil, pas un instant.

    Tu m'étonnes qu'on appelle ça l'éveil.

    Éveil :

    J'me suis rendu compte qu'un truc merdait quand, à ta place, y avait une blonde. Pas mal roulée, mais pas toi. Je sors mon flingue, je l'engueule et je lui demande où elle t'as planqué et ce qu'elle t'a fait. Pour faire bonne mesure, j'lui fous une balle dans le bras droit.

    Pendant qu'elle hurle et qu'elle pisse le sang, y a un de mes hommes qui vient me trouver et me demander pourquoi j'ai tiré sur mon bras droit et qui est ce PJ. Tu t'en rends compte ? Y m'demande ça, comme si ça faisait pas plus de dix ans qu'on était là, tous les deux!

    J'l'ai flingué. Comme ça devant les autres. J'savais pas à l'époque qu'ils ne savaient vraiment pas qui tu étais. J'pensais qu'ils voulaient me trahir et me descendre. C'est après le coup de feu que j'ai commencé à sentir mes joues se déchirer.

    Parait qu'y en a chez qui ça prend des jours pour que tout ça arrive. Chez moi, ça a pris dix putains de minutes. Dix putains de minutes durant lesquelles j'ai pissé le sang comme jamais et j'ai espéré crever cent fois.

    Lorsque ça c'est arrêté, j'étais tout seul, avec la salope qui avait pris ta place et le cadavre de l'autre con. Les autres avaient foutu le camps. Tant mieux pour eux. Ca s'trouve, y se souviennent même plus avoir fait partie d'un gang maintenant. Pour ce que j'en ai à foutre.

    J'ai descendu la salope. Elle me faisait chier. Puis je les ai bouffés, tous les deux. Je crevais la dalle et j'avais rien de mieux à manger. T'as pas idée de ce qu'on est prêt à faire quand on a survécu à ça. Et qu'on a faim à ce point. C'est la fois où j'ai eu le plus faim, je crois. Ça c'est calmé depuis. Un peu.

    C'est en sortant que je me suis rendu compte que ça merdait. Que ça merdait grave. Y avait des tas de petits changements, des trucs qui se rajoutaient ou qui disparaissaient. Plus tard, j'ai appris qu'on appelait ça des synchronisations. Sympa hein ? Pas au début. Au début, je crevais de trouille. Jusqu'à ce que je tombe sur d'autres comme moi. D'autres éveillés. Ils m'ont expliqué la situation, puis ils sont morts. Ou juste disparu, j'en sais rien. J'y suis pour rien.

    Autre :

    Là, ça fait deux mois. Deux mois que je suis éveillé, et deux jours que les autres éveillés ont disparu,que je me démerde tout seul. C'est p't'être pas plus mal. Parce que je m'suis trouvé un but tu vois. J'ai réussi à devenir le chef d'un gang, alors pourquoi m'arrêter là? Pourquoi pas aller plus loin? J'vais devenir maître de cette ville tout entière. Mais pour ça, va falloir qu'avant j'arrive à contrôler ces putains de synchronisations. Que j'arrive à les prévoir et à les utiliser comme je le veux. Et pour ça, j'ai pas le choix, va falloir que je fasse des tests. Des essais. Alors reste chez toi, pour le moment. Planque toi quelque part et bouge pas. Y s'pourrait que tu t'en sortes.

    J'sais bien que tu auras tout oublié quand je partirai, mais je crois que ça,tu t'en souviendras. Alors rappelle toi PJ et essaye de survivre. J'aurai besoin d'un bras droit quand je serai boss de cette ville..."

    _________________

    Histoire :
    HISTOIRE

    _________________


    Un petit mot du joueur ? :

    (Ohiro)

    J'avais envie de jouer un enfoiré, un vrai. Je crois que c'est réussi. Mais je déteste les méchant qui n'on pas d'autre but que d'être méchant et ici, niveau but et objectifs, on peut se faire plaisir, alors je me suis laché. Y a moyen de faire pleins de projets avec Chris, sur les synchronisations ou sur la ville, mais aussi sur la création de son gang d'éveillé. A voir. J'ai aussi choisi de le faire éveillé depuis un moment pour des simplicités de jeu, j’espère que ça pose pas problème!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord milk
Admin
avatar

Messages : 364
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Chris Stein   Jeu 12 Avr - 22:24

Je valide ce personnage ma foi très sympathique, lui donnant ainsi l'autorisation de se déplacer comme bon lui semble dans les rues de notre belle Ville !

J'aime bien cette fiche, la façon dont elle est racontée, comme une petite histoire qui vient peu à peu compléter chacune des catégories de la fiche, est très bien réalisée, c'est très agréable à lire ! On a un peu peur quand on arrive à la partie mentale, parce qu'on apprends des choses sur ton personnages qui ne sont pas vraiment justifiées. (Il est complétement fou et n'a rien contre la cannibalisme par exemple.) Mais ça se précise plus loin dans la fiche et finalement on se retrouve avec un Chris assez complet, d'autant que cette façon de faire la fiche nous permet de le voir en action en même temps que tu nous le décrit. Bref, c'est bien sympathique.

Allez, file, garnement. Va donc tenter de dominer la Ville.

_________________
PNJs à votre service : Kyooki / Les Anciens / Lyse Stine / David Marxen / Jane Rosenberg / Denwa' / Anicia Helner / L'étranger

Personnages normaux : Jason Vallini
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kyooki.forumsactifs.net
 
Chris Stein
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chris Jericho© Vs Edge
» Chris Master & Eve Torres ! What ?!
» Chris Sabin Vs Big Show
» Chris Masters 2V [dvc]
» The Miz Vs Batista Vs Chris Jericho

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kyooki : La Ville-Mère :: Au commencement (1/3) :: Présentations :: Compte "Eveillés"-
Sauter vers: