Incarnation de la folie décadente, puissance abstraite aux envies meurtrières. Car la ville est tout et que tout est la ville. Venez découvrir une nouvelle forme de déicité malsaine et écrasante.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Shûko Yuzuna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shûko Yuzuna

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Shûko Yuzuna   Mer 1 Fév - 9:03

SHÛKO YUZUNA


    Nom & prénom : Yuzuna Shûko

    Âge, poids, taille & profession :
    Shûko a 18 ans, elle mesure 1m60 et pèse 53 kg. Tout juste majeure, elle n’a pas de travail.

    Physique :
    Shûko a de longs cheveux blonds qu’elle a décidé de laisser pousser il y a longtemps. Bien qu’ils soient beaux, lisses et qu’elle en prenne soin, ils sont de très mauvaise qualité et la jeune fille les perd parfois en masse – cependant, ce n’est pas gênant, car elle en a une bonne quantité. Ses yeux sont d’une couleur indescriptible, c’est un mélange très étrange entre la couleur de ses cheveux et un brun très clair. Cela donne souvent l’impression que son regard est vide d’expressions.

    Shûko ne revêt véritablement que de petites chemises de nuit ou des robes légères, peut importe la température et le temps qu’il fait. Il lui arrive de porter des soutiens-gorge mais pas toujours – elle a une très petite poitrine, malgré qu’elle soit à la fin de sa puberté, c’est sûrement en rapport avec son poids trop bas. Elle met parfois des chaussures ouvertes, très usées, mais elles sont légèrement trop petites et la jeune fille préfère marcher à pieds nus, même dans la ville. Elle porte toujours un casque qu’elle dit avoir trouvé dans l’appartement d’un jeune homme qu’elle connaissait. Elle ne l’enlève que pour s’attacher les cheveux (ce qui arrive très rarement).

    Shûko ne mange que des sandwichs qu’elle confectionne elle-même ou qu’elle vole dans les supermarchés. De fait, depuis qu’elle s’est éveillée, elle a perdu beaucoup de poids et n’est jamais vraiment rassasiée. Son ventre gargouille souvent, mais elle ne se nourrit pas vraiment à des moments fixes ; elle mange quand elle réfléchit, quand elle ne pense à rien ou créé de nouvelles combinaisons de sandwichs lorsqu’elle parle, pour ne pas croiser le regard de son interlocuteur. On peut avoir l’impression qu’elle mange souvent, mais il s’agit surtout de petites bouchées et de garnitures médiocres.

    Les canines de la jeune fille se sont légèrement développées, mais elle ignore pourquoi. Elle sait simplement que ça donne à son visage d’ange quelque chose de moins... angélique et que les gens, ainsi, la prenne moins pour une enfant et la considère autrement. Elle n’ouvre cependant pas tellement la bouche et préfère paraître telle qu’elle est. Elle a toujours un petit cartable avec elle, dans lequel elle glisse ses sandwichs et d’autres petites choses comme des élastiques, des barrettes et d’autres choses qu’elle n’utilise presque pas. Ce cartable est très abîmé mais elle ne veut pas le changer.

    Souvenirs :
    Shûko ne se rappelle pas avoir vécu ailleurs qu’à Kyooki. En tant que Gaijins, elle avait grandit avec ses parents et une grande sœur dont elle ne se rappelle mystérieusement pas le prénom. Les deux jeunes filles, bien qu’elle n’ait pas beaucoup d’années d’écart, n’étaient pas du tout proches et s’ignoraient complètement, la plupart du temps. Elle partit rapidement de la maison, dès qu’elle eut 18 ans et Shûko n’eut plus de nouvelle d’elle... elle s’en fichait pas mal, d’ailleurs. A partir de ce moment-là, ses parents commencèrent à devenir plus sévères et son père commença, de manière inexplicable, à déprimer.

    Ainsi, toutes les fautes, toutes les erreurs, tous les malheurs, venaient de Shûko. Sa mère devint distante par rapport à sa fille et son père a contrario s’en rapprocha. Seulement, ce n’était pas vraiment le lien père-fille dont on pouvait rêver. Entre les petits câlins affectueux, les caresses dans les cheveux et les attouchements louches, il n’y eut bientôt plus de frontière. Shûko tenta de lutter au départ, mais l’ « affection était préférable au coups ». Quitte à donner son corps à son père, autant que ça se fasse sans douleurs...

    Depuis ces évènements, le rapport que la jeune fille avait avec son corps étaient très conflictuels : elle ne se trouvait pas jolie et ne prenait donc plus la peine de s’habiller correctement pour aller à l’école ou pour rencontrer des amis de ses parents. Elle arrêta rapidement de fréquenter des lieux plus ou moins peuplés à cause de cette confiance en elle qu’elle avait de nature. Elle arrêta de se scolariser et passait ses journées dans sa chambre, à écouter de la musique très spéciale et à lire des histoires glauques.

    Elle estime le temps où elle a vécu ainsi à 5 années... très longues années. Et elle remercia le ciel noir de la ville, le jour où ses parents décidèrent de la chasser de la maison. Sa mère avait découvert ce lien étrange qu’avaient tissé le père et la fille et ne tolérait plus la présence de celle-ci dans le petit appartement. Sans hésitation, Shûko s’en alla, n’emportant que le strict nécessaire et décidant de ne manger que des plats réchauffés, des sandwichs ou des gâteaux.

    Éveil :
    Shûko adorait se promener sur les toits de la ville. Grâce à « son esprit de persuasion naturel », elle pouvait facilement convaincre le chef d’entreprise de la laisser monter afin d’observer les étoiles. Elle réalisa donc, pendant l’une de ces nuits éternelles, que la lumière du jour manquait sur cette ville. En lisant des livres, elle s’était rendue compte que les auteurs parlaient souvent de cela. Et bien qu’elle n’ait jamais connu le soleil, elle espère pouvoir l’apercevoir un jour, autrement qu’en dessins. Son éveil n’a pas été violent du tout, mais son regard sur les choses a changé et elle développa des traits de caractère qu’elle n’avait pas avant et qu’elle répugnait, parfois.

    Particularités :
    La particularité de Shûko est de pouvoir persuader les Gaijins qu’elle a raison et qu’elle dit la vérité, même si elle a tort. Cependant, cela semble ne pas marcher avec les éveillés. Elle avait, avant son éveil, ce don particulier de persuader quiconque de n’importe quoi – sans tomber dans l’excès non plus – et cette particularité se concrétisa après son éveil. Elle espère pouvoir développer cela de plus en plus jusqu’à influencer le plus puissant des éveillés.

    Mental :
    Petite, Shûko était une jeune fille qui avait tout pour être heureuse mais qui n’en n’a jamais réellement profité. Rapidement, elle a appris à enfermer ses sentiments dans son cœur afin de ne pas être touchée par ce qui l’entourait. Quand sa sœur est partie de la maison, elle n’éprouva strictement rien. Elle se contenta d’effacer ses sentiments aussi quand son père décida d’abuser d’elle et de cacher cette affreuse vérité à sa maman. L’éveil de Shûko n’ayant pas été provoqué par quelque chose de choquant ou de violent, elle a gardé un caractère assez basique, mais qui n’est pas vraiment dans sa véritable nature. Elle décrit d’ailleurs sa particularité comme « un être opposé à elle-même qui cherche à la manipuler pour l’empêcher de savoir qui elle est véritablement ».

    Elle semble cependant prendre du plaisir à tromper les gens, à utiliser ce don qu’elle possède. Elle a un regard sur le monde plutôt négatif et dit souvent que l’état d’Aveuglement des Gaijins est bien trop important pour qu’on n’en profite pas. Beaucoup de gens finissent donc par croire qu’elle est une simple vaurienne et ne l’apprécient pas pour ce qu’elle est vraiment. Cela ne gêne pas la jeune fille, qui semble tout autant aimer passer pour la dernière des délinquantes plutôt que rechercher de l’affection chez les autres.

    La jeune fille se prend aussi souvent pour un être supérieur, malgré qu’elle ait souvent été dans des situations inconfortables. Elle sous estime souvent les gens qu’elle rencontre, mais n’apprend pas particulièrement de ses erreurs, ce qui en fait quelqu’un de très mauvaise foi. Elle admettra rarement qu’elle a tort et cherchera souvent des excuses au fait qu’elle se trompe, parfois. Beaucoup de monde pense qu’elle cherche à s’attirer des faveurs en agissant ainsi, mais elle nie ce fait : « Les autres sont bien trop inférieurs pour me donner quoi que ce soit. »

    Shûko a cependant quelques valeurs qu’elle laisse rarement de côté, même si les gens ne les remarquent pas. Elle ne peut, par exemple, pas laisser quelqu’un souffrir, d’une quelconque manière. Il lui arrive de se retrouver dans certaines personnalités et de rêver d’une autre « elle-même ». Quelque chose l’empêche de changer, cependant, et elle revient toujours à des traits de caractère durs, froids, enfantins tout de même et à des comportements parfois immatures pour son âge. A certains moments, par contre, elle utilise ses expériences et son savoir pour paraître plus intelligente et moins gamine. Mais l’est-elle vraiment ?

    Cette jeune fille est en constante lutte avec elle-même, ce qui fait qu’elle se contredit souvent dans ses propos ou nie des choses qu’elle aurait dites quelques instants plus tôt dans la même conversation. Elle est très souvent rejetée par les autres, lorsqu’elle n’utilise pas son don, car elle est parfois très difficilement supportable. En plus d’être irritante et blessante, elle montre cette assurance qu’elle avait autrefois et qu’elle croit toujours avoir. Au fond, elle recherche sûrement tout ce qu’elle dit ne pas vouloir trouver.

    Autre :
    Cela fait trois jours que Shûko s’est éveillée et ne mange donc que des sandwichs. Elle a déjà perdu quatre ou cinq kilos... espérons qu’elle ne devienne pas trop maigre ! =)

    _________________

    Histoire :

    _________________


    Un petit mot du joueur ? :
    Je réserve le premier RP de Shûko à Liam (PRDOX) et les autres suivront. :) Milk, tu peux remettre mon adresse mail comme il faut sans mon profil ? :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.troismondesatraverstoi.skyrock.com
Lord milk
Admin
avatar

Messages : 364
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Shûko Yuzuna   Mer 1 Fév - 12:25

J'arrive pas à me faire à l'idée qu'elle ait 18 ans ta Shûko. J'allais faire une remarque sur le fait qu'elle ne mange que des sandwichs, mais en y réfléchissant bien je ferais probablement exactement la même chose. :-°

Donc voila, rien à redire. J'aime bien son caractère et j’espère bien la croiser un de ces jours. Bon retour à ta Shûko !

EDIT : C'est bon pour le mail.

_________________
PNJs à votre service : Kyooki / Les Anciens / Lyse Stine / David Marxen / Jane Rosenberg / Denwa' / Anicia Helner / L'étranger

Personnages normaux : Jason Vallini
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kyooki.forumsactifs.net
Wolfangel

avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 27
Localisation : Suisse, Genève

MessageSujet: Re: Shûko Yuzuna   Mer 1 Fév - 14:14

Yeahhhhh, merci ! :D

En fait, je l'ai vieillie pour mon prochain RP... 15 ans ça faisait jeune. :P

Merci pour le mail !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.troismondesatraverstoi.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Shûko Yuzuna   

Revenir en haut Aller en bas
 
Shûko Yuzuna
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kyooki : La Ville-Mère :: Au commencement (1/3) :: Présentations :: Compte "Eveillés"-
Sauter vers: