Incarnation de la folie décadente, puissance abstraite aux envies meurtrières. Car la ville est tout et que tout est la ville. Venez découvrir une nouvelle forme de déicité malsaine et écrasante.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Liam Vanderluck

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liam Vanderluck

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 12/01/2012

MessageSujet: Liam Vanderluck   Jeu 12 Jan - 16:48

LIAM VANDERLUCK



    Nom & prénom : Vanderluck Liam

    Âge, poids, taille & profession :
    25 ANS, 77 KILOS, 1 MÈTRE 90 CENTIMÈTRE, ETUDIANT, IRLANDAIS.

    Physique :
    Liam, ce grand bonhomme d’un mètre quatre-vingt dix, est doté d’un physique assez bien loti : svelte, élancé, des jambes longues ; un visage aux traits droits et charmeurs. Son gabarit ; s’il ne lui procure pas une très grande force physique, lui permet néanmoins de courir vite et d’être relativement souple.

    Ses cheveux d’ébène mettent en valeur ce visage immaculé de blanc, uniquement ombré autour des yeux, à cause d’orbites profondes, surplombées par des sourcils épais mais joliment dessinés, où brillent deux émeraudes qui lui confèrent un regard pétillant, malin, aiguisé, qui vous transperce, lit en votre intérieur comme dans un livre ouvert, vous déchiffre, vous analyse, jusqu’à devenir malsain. D’ailleurs, tout dans son visage vous transperce : un nez et un menton droits et pointus, une bouche large mais fine, sèche. Oui ; le regarder, c’est être transpercé par son être agressif, vil et dominateur, qu’on lit sur son visage d’éphèbe.

    Une apparence franche et droite qu’il soigne par un style vestimentaire jeune, mais élégant. Il aime beaucoup les rayures ; le noir et le blanc. Les vêtements qu’il porte sont plutôt près du corps, des jeans ou des pantalons droits (pas vraiment slim), accompagnés de pullover ou de chemises ouvertes surplombant un débardeur. Il déteste les baskets de sport, ainsi il porte plutôt des bottines à lacets, voire des Doc Martens basses ; et il aime beaucoup les accessoires telles que les ceintures ou les chaînes.


    Mental :
    Liam est quelqu’un que l’on pourrait qualifier de « chieur », ponctué d’un don pour le jeu d’acteur. Il est capricieux, émotif, impulsif, et imprévisible de façon générale, mais un peu moins dés que l’on a compris comment il fonctionne.

    Pour simplifier, il fait ce qu’il veut, quand il veut, où il veut, et si quelque chose ne lui plaît pas ou ne répond pas à ses attentes, il devient particulièrement désagréable voire malsain. Tout ou rien. Qui m’aime me suive. Mes désirs sont des ordres.

    Mais son trait de caractère le plus important, le plus permanent, et le plus irritant, celui qui le décrit parfaitement, qui suffit à le résumer, est la manipulation. Car, mis à part les quelques adjectifs précédemment cités, qu’il arrive à dissimuler tant bien que mal lorsqu’il le faut, Liam n’a pas de personnalité, pas de caractère, propre à lui. Il n’est ni calme, ni bruyant ; ni réservé, ni ouvert ; ni bavard, ni posé ; ni benêt, ni je-sais-tout ; car il est tout à la fois. Ces multitudes de facettes, il les maîtrise et les affiche à sa guise sur son visage, tels des masques, à jouer des rôles de Liam tous différents ; s’adaptant aux gens qu’il côtoie, pour mieux les connaître, mieux les comprendre, les analyser, et ainsi les manipuler à sa guise.

    Mais cette capacité est à double tranchant, car bien que fourbe, Liam n’est pas sans cœur. Il s’attache facilement aux gens, bien plus qu’il ne le voudrait, de peur de se dévoiler. En effet, pour lui l’attachement aux personnes, les sentiments, le cœur, c’est être vulnérable. Il éprouve de l’attachement et beaucoup d’intérêt pour les personnes recherchées ; avec de la personnalité, de la profondeur dans les idées et la réflexion ; contrairement à des gens banals qui se contentent de vivre leur vie à suivre la mode sans se poser de question. S’il aime autant profiter physiquement d’un corps d’homme que d’un corps de femme, il est plutôt attiré psychiquement par la gent féminine. Ainsi, il préfère analyser les filles et les femmes ; car il trouve intéressant l’évolution de leur personnalité et leur placement par rapport à la société, qui était encore très sexiste il n’y a pas si longtemps, et qui prétend ne plus l’être. Aimant manipuler les autres, il hait être manipulé. Une capacité qui le fait paraître également comme le diable, mais la vérité est que même s’il ne se l’avoue pas, la raison pour laquelle il s’adapte aux gens est qu’il veut être aimé et soutenu.

    Ainsi lorsque son le scénario ne se déroule pas comme il l’avait prévu, qui sait ce qu’il pourrait se passer avec un colérique pareil ; il pourrait soit se lasser et en rester là pour sa journée, ou entrer dans une colère noire et commettre des actes qu’il regretterait peu après. Mais sa réaction intérieure la plus probable serait la panique, le stresse, l’angoisse, car il est extrêmement maniaque en ce qui concerne ce point.

    Ses analyses sont en générales aidées par un bon sens de l’observation et de la déduction. Il peut deviner les points importants de sa personnalité ou de sa vie sur la tenue, l’allure, ou les accessoires d’une personne. Cependant, certains détails lui échappent parfois, faussant ses hypothèses. Mais comme il lui arrive rarement de s’avancer quand il a un doute, il n’affiche pas beaucoup ses erreurs.

    Malgré tout il reste humain et il est doté d’un minimum de compassion ; il aura du mal à laisser quelqu’un avec le ventre ouvert mourir dans la rue à petit feu devant lui. Si ça ne lui est pas bénéfique, il tentera de l’ignorer mais en entendant ses plaintes se retournera et l’aidera en tentant de garder sa dignité.

    En contrepartie, quelqu’un qui n’a pas une vie facile, mais qui s’en plaint ouvertement ne lui inspire aucune pitié. « Si tu es au courant de ta merde, dépêtre-t-en au lieu de faire ta victime ».

    S’il est un grand critique de la race humaine, il est cependant convaincu que si certains ont réussi à devenir de grands hommes et à faire de grandes choses, chaque personne peut au fond améliorer les choses. Cela est tout de même une utopie pour lui, car si la morale confère à l’homme un certaine bonté, le fonctionnement actuel du monde ne permettrait pas de la réaliser. Si on lui demandait pourquoi, il répondrait « Il n’y a pas assez d’argent dans les caisses, vous comprenez… ».

    Enfin, Liam est aussi quelqu’un qui aime se faire plaisir et faire plaisir aux gens. Il aime s’amuser, acheter, consommer. Il aime également transgresser les règles : il a un penchant pour les interdits et les tabous, qui représentent pour lui des limites à franchir, un défi à relever pour se prouver qu’il en est capable et qu’elles sont irréelles et inutiles, sans pour autant tomber dans l’excès. Un drogué lui paraît trop pitoyable, car accro, on n’est plus maître de soi-même. Sur ce point, Liam est également quelqu’un de très « physique » et ce, comme dit plus haut, autant avec les hommes qu’avec les femmes. Il sépare les sentiments et le plaisir, mais n’étant pas sans cœur, il choisit ses partenaires en fonction de cela, afin de ne pas briser le cœur d’une demoiselle qui voudrait passer le reste de sa vie avec lui. Il prétend que c’est par compassion (ce qui est quand même en partie vrai, étant donné qu’il n’aime pas faire souffrir les gens), mais c’est surtout pour ne pas avoir de problèmes et perdre une personne qui pourrait s’avérer être un allié dans quelque situation.


    Souvenirs :
    La dernière vie qu’il a pensé avoir vécue commence dans une famille composée uniquement de deux parents. Liam est fils unique. Ses parents l’aiment, ne le délaissent pas, mais ne l’étouffent pas non plus. Son père est patron d’une entreprise et aime son travail ; il veut que Liam lui succède après des études appropriées. Sa mère, elle préfère qu’il fasse ce qu’il lui plait. Leur situation financière est confortable.

    Mais Liam est un ingrat. Dans un environnement doux et convivial, dont on peut tirer profit de tout ce qu’il y a de meilleur ; il préfère compliquer sa situation en faisant des bêtises, en désobéissant, puis plus tard en rébellion inutile ; il va à l’encontre de ses parents pour des raisons plus futiles les unes que les autres. Pourquoi ? Il ne le sait pas vraiment. Parce que ça l’amuse, qu’il se sent intéressant, qu’il aime être le centre d’attention, que les interdits l’excitent.

    S’il n’a pas toujours été aussi fin stratège, il a toujours eu cette attirance pour modeler et explorer les facettes humaines. Mais, manquant d’expérience, sa première tentative s’est retournée contre lui en classe de primaire, alors qu’il essayait de liguer deux pestes de la classe l’une contre l’autre. Elles se sont alors alliées contre lui, lui mettant aussi à dos le reste de sa classe, ce qui lui fit passer des années difficiles.

    La vision de l’une d’elle en train de le fixer de ses grands yeux globuleux avec un sourire narquois et puérile le hantera toute sa vie.
    Au lycée, il ne se détache pas de ce qui ressemble pour lui à un jeu, mais affirme cette fois le caractère qu’il a aujourd’hui, il manipule les autres en jouant des rôles grâce à un talent de comédien et de menteur de plus en plus développé. On l’aime car on veut malgré tout croire en ce garçon sympathique, mais on s’en méfie.

    Cet intérêt le pousse à se lancer dans des études de commerce, afin de devenir banquier, assureur, ou autre chose dans ce domaine qui pourrait lui servir de couverture en escroquerie ; il n’est pas encore décidé.

    Particularités :
    -Lorsqu’il est en proie à des émotions intenses, notamment quand sa personnalité maniaque ressort, de puissants tremblements et palpitations agitent Liam : mains, œil, jambes,… qui ont souvent tendance à l’immobiliser ou le faire chuter suivant la force de l’émotion et si quelqu’un est présent pour le ramener à la raison. Durant ses crises, tous les gens autour de lui, lui apparaissent sous la forme d’enfants aux yeux globuleux et au sourire puéril, cela étant dû à sa mauvaise expérience en classe de primaire.
    - Son visage peut se modeler, en exagérant ses traits encore plus, cette particularité étant probablement due à son caractère émotif et superficiel. Elle se développe au fur et à mesure de son éveil.
    -Il a également la capacité, en touchant le front ou le crâne de quelqu’un, soit de lui insérer une image ou un court souvenir dans la tête, provenant de sa propre mémoire ou fabriquée de toute pièce par son imagination. Les conséquences de ces actes sont multiples et peuvent être graves.

    Éveil :
    Ghpodos gagna la ville de Yndosgxua. Peut-être allait-il enfin trouver Fiagxyenx pour mettre un terme à sa folie, et faire à nouveau régner la paix sur Tbzixoab-ô-Kqsjcheap. Mais pour cela il devait trouver Excabautlxtaleucnzo ; cette épée légendaire qui…
    Liam soupira bruyamment, ferma l’ouvrage en un claquement sec et l’envoya voltiger à l’autre bout de sa chambre. Assis sur le rebord de sa fenêtre, il se lamenta intérieurement sur ce genre fictif, inventif et plein d’imagination à la base, mais qui était devenu source d’œuvre bourrées de clichés.

    Et c’est quoi cette manie, de toujours foutre des noms imprononçables à tout ce qu’on peut nommer ?

    L’irlandais tourna la tête vers l’extérieur et plongea son regard dans la rue grise et lugubre, occupée par divers bars et boutiques. Il s’apprêtait à soupirer à nouveau en lâchant un juron, l’ennui maladif qui l’accompagnait lui pesant à nouveau, lorsqu’il vit l’enseigne d’un bar disparaître. Il se frotta les yeux. L’enseigne avait vraiment disparue. Il aurait pourtant juré que ce bar s’appelait « Loocla ». Il le savait car il avait récemment remarqué que c’était « alcool » à l’envers. Mais elle n’y était pas. Enfin elle n’y était plus, il en était sûr.

    Enfin, quoiqu’il eût vu, il enfila sa veste en cuir pour quitter sa chambre sombre qui le mettait d’humeur maussade. Il était las. Il devait encore avoir trop bu, à la soirée d’hier. Il déduisit qu’il avait vu juste, puisqu’il ne parvint pas à se souvenir du visage de la fille avec qui il avait couché.

    Arrivé au centre ville, il aperçut au loin Sam, une fille qui venait de sortir de l’hôpital suite à une opération des ligaments croisés, touchés depuis quelques mois pendant un entrainement de volleyball. Dés qu’elle vit Liam à son tour, elle courut vers lui en riant.

    Je ne me souvenais pas qu’elle soit aussi niaise… Remarqua-t-il en un haussement de sourcils.

    Elle lui sauta dans les bras en s’écriant qu’il lui avait manqué et elle l’embrassa langoureusement, ce qui ne manqua pas d’étonner le jeune homme, Sam n’ayant jamais manifesté quelque intérêt pour lui. Si ses souvenirs étaient exacts, elle avait même un copain, avec qui elle était depuis deux ans.

    « C’est quoi ton délire, là, Sam ?
    - Quoi, qu’est-ce qu’il y a, mon chéri ?
    - Bah tu m’expliques pourquoi tu viens de me rouler une galoche alors que ça fait deux ans que t’es avec Drew ?
    - C’est toi qui délires, jamais je ne pourrais sortir avec Drew. Bon écoute, tu m’énerves là, je sors d’une opération, alors j’ai pas envie de subir tes blagues déb… »

    Un coup de feu retentit, et Sam s’écroula devant lui. Elle avait la tête perforée. Un fou se tenait derrière elle et dansait et chantonnant un air de marche funèbre. Il s’arrêta un instant, affichant un sourire rouge de sang, couturé de cicatrices. Toujours en chantonnant, il bredouillait dans son rictus.

    « Toi non plus tu comprends rien, hein ? L’aut’ là, elle te parle, elle fait comme si t’étais l’amour de sa vie… Toi… tu lui as parlé trois fois dans ta vie.. ! Tu deviens bigleux, les trucs ils disparaissent devant tes yeux. Ou ils ont jamais existé. Qu’est-ce que tu dis de ça… hein ? Viens, oublie tout ça avec moi… »

    Le taré pointa son flingue sur sa tempe, soudain d’un calme et d’un sérieux sans pareils.

    Liam se mit à trembler, des gouttes de sueur commençant à perler sur son front. Pour l’une des rares fois de sa vie, le monde autour de lui s’écroulait, et lui ne pouvait rien faire. Il était impuissant. Inutile. De toute façon il n’y avait rien à faire.

    Sans s’en rendre compte Liam tomba à genoux. Les yeux du fou commençaient à gonfler, sortant légèrement de leurs orbites. Il continuait à le fixer de ses yeux globuleux, de son sourire ensanglanté. La pression montait. Un bourdonnement insupportable allait en grandissant. Le sol bougeait, le monde tournait.

    Puis un coup de feu. Liam revint à lui. Il était à genoux au sol, les mains sur les oreilles. Des larmes lui étaient montées aux yeux.
    Le fou était plus loin, étalé par terre. Le sang qui s’échappait de son corps s’uniformisant avec ce sourire éternellement figé.

    Encore sous le choc, il se releva lentement, et mis la main dans sa poche à la recherche de son paquet de cigarettes vide. Qu’allait-il en faire ? Il n’en savait rien. C’était juste devenu un réflexe pour lui lorsqu’il était perdu, ne sachant que faire. Il ne remarqua pas que sa poche était vide, le paquet lui ayant glissé entre les doigts avant de disparaître…

    Liam compris au fil des heures qui suivirent la terrible vérité qui régit les lois inexistantes de la ville de Kyooki.

    Autre :
    Il aime siffler. C’en est devenu un tic, lorsqu’il est nerveux, impatient, ou qu’il n’ennuie.

    _________________

    Histoire :
    HISTOIRE

    _________________


    Un petit mot du joueur ? :
Un petit con, comme je les aime. Je le voulais un peu moins classique/parfait/terre-à-terre que Diamond, aussi j’ai hâte de voir comment il va évoluer. On m’a fait remarquer qu’il me ressemble un peu, en exagérant beaucoup mes traits de caractère. On peut donc le considérer comme ma caricature, d’un certain côté. Ca tombe bien, je l’aime bien ce perso.
Le coup de l’observation/déduction, c’est à cause de Sherlock et Mentalist, ‘pas pu m’en empêcher, mais pas d’inquiétude, ce n’est pas un génie non plus. Il s’en sert juste légèrement pour des compléments d’information, ou des indices :)
Sinon, qui a remarqué mon clin d’œil au Joker dans la partie Eveil ? :D




Dernière édition par Liam Vanderluck le Jeu 12 Jan - 18:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord milk
Admin
avatar

Messages : 364
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Liam Vanderluck   Jeu 12 Jan - 18:45

Ca pour un petit con c'est un petit con, mais j'l'aime bien aussi. A vrai dire j'ai hâte de voir si combien de gens il va se mettre à dos, il à l'air du genre à diviser les foules !

J'ai adoré le passage du traumatisme avec la gamine aux yeux globuleux, je me disais justement que ça serait une bonne chose pour toi de jouer là dessus plus tard dans tes RPs, mais étant donné que tu en as même fais une particularité, je suis rassuré.

Juste un détail qui m'a un peu choqué à la lecture, c'est que tu passes assez vite sur les événements étranges de son éveil. Comme quand tu fais "Enfin, quoiqu’il eût vu, il enfila sa veste en cuir [...]" après la disparition du nom du bar. Ça fait un peu comme si il venait de se passer un truc banal. Puis le fait que le fou sache que Liam est un éveillé du premier coup d'œil c'est pas impossible en soit, à cause des particularités, tout ça, mais ça fait un peu étrange tout de même.

Dernier détail avant la validation : En 1991 très très peu de gens étaient équipés de téléphones portables et ils étaient gigantesques, si je ne m'abuse. Donc ça fait un petit détail à changer.

Voila voila, bon jeu avec celui ci, et si tu trouves personne pour jouer, n'hésite pas à embêter les PNJs !

_________________
PNJs à votre service : Kyooki / Les Anciens / Lyse Stine / David Marxen / Jane Rosenberg / Denwa' / Anicia Helner / L'étranger

Personnages normaux : Jason Vallini
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kyooki.forumsactifs.net
Liam Vanderluck

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 12/01/2012

MessageSujet: Re: Liam Vanderluck   Jeu 12 Jan - 19:03

Ahah, oui je l'aime aussi ce petit con <3 A mon avis, soit il va bien semer le trouble dans l'esprit des éveillés qu'il va croiser, soit il va s'adapter et ne pas se faire remarquer pour s'en tirer :)

Pour la particularité des yeux globuleux, elle était déjà sur le perso de la V1 que j'ai repris, mais pas assez exploitée ! Disons qu'elle était là mais on ne comprenait pas pourquoi, il n'y avait pas vraiment de rapport avec lui. J'ai donc voulu développer ça, parce que j'aimais bien l'idée.

Par rapport au fait qu'il passe rapidement, c'est vrai, je suis d'accord. Disons qu'il le remarque, ça le perturbe; mais pour lui il est bien réel qu'elle ne soit plus là, donc il préfère se rassurer avec l'excuse de la gueule de bois, et passer à autre chose, pour "gommer" ça de son esprit.

Pour le portable, j'y ai pensé après avoir posté, et j'ai préféré attendre pour voir si ça allait passer :P Je l'ai remplacé par un paquet de clopes ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord milk
Admin
avatar

Messages : 364
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Liam Vanderluck   Jeu 12 Jan - 19:27

D'accord, c'est ce que j'avais fini par me dire pour l'enseigne, mais c'est sur le coup que ça m'avait choqué.

C'est parfait avec le paquet de clope, rien à redire. (:

_________________
PNJs à votre service : Kyooki / Les Anciens / Lyse Stine / David Marxen / Jane Rosenberg / Denwa' / Anicia Helner / L'étranger

Personnages normaux : Jason Vallini
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kyooki.forumsactifs.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Liam Vanderluck   

Revenir en haut Aller en bas
 
Liam Vanderluck
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Liam L. Gibbs [ Terminé ! ]
» Liam comme dans...Liam !
» (M/LIBRE) LIAM PAYNE.
» Ultimatum [PV Noëliam ; Nessa]
» LIAM SHARP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kyooki : La Ville-Mère :: Au commencement (1/3) :: Présentations :: Compte "Eveillés"-
Sauter vers: